Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-03-04T11:57:00+01:00

n'est pas écolo qui veut ... incivilités ... no comment ...

Publié par MIETTE

315 tonnes de mégots jetés sur la voie publique à Paris -

le manque d'éducation généralisé amène à la sévère répression ! le mépris de l'autre, de l'environnement, l'incivilité, l'égoïsme font que les lois se durcissent -

trop tard pour se plaindre

 


 

 

 

 

 

Paris continue son combat contre les mégots de cigarette.

Le Conseil de Paris a présenté, lundi 28 mars, un nouveau règlement pour les terrasses de café.

Le chauffage des terrasses parisiennes par des appareils fonctionnant au gaz sera interdit d’ici 2 ans.
Les chauffages électriques sont toujours autorisés, même si des élus Europe Ecologie-Les Verts continuent de prôner d’étendre l’interdiction « à tous les équipements utilisant une source d’énergie non renouvelable ».
Par contre, il est prévu de taxer les chauffages électriques.

 


Le nouveau règlement interdit aussi les bâches extérieures en plastique souple, baptisées « rideaux de douche » par plusieurs élus, et autorise les terrasses fermées en zone piétonne.

Le nouveau règlement prévoit également de rendre obligatoire les cendriers, à la charge des restaurateurs et cafetiers. « C’est le début de la fin des mégots qui jonchent les rues de Paris ! », s’est félicité François Dagnaud, chargé de la propreté et du traitement des déchets, qui déplore les 315 tonnes de mégots jetés à Paris, « le plus souvent sur la voie publique », a-t-il souligné. A l’UMP, Patrick Trémège a qualifié ce règlement de « coup de fusil contre les restaurateurs ».

Le délestage de cigarette par terre est passible d’une amende de 183 euros, comme les crottes de chien !
Depuis 2006, un projet d’arrêté municipal concerne les entreprises, lycées et restaurants qui laissent leurs usagers jeter leurs mégots par terre : ils sont sanctionnés en même temps que le coupable, en théorie.

Source : Ville de Paris, Ecolomania, Le Monde

  Pas partout et surtout pas par terre !

Il y a un peu plus de deux ans, la Cellule Développement Durable de la Province de Luxembourg et l’AIVE secteur Valorisation et Propreté lançaient le coup d’envoi de la campagne Pure Province, une mobilisation collective de l’ensemble des forces vives pour plus de propreté.

Ce processus participatif a abouti à l’élaboration d’un plan d’actions articulé autour de 4 axes majeurs : la sensibilisation du citoyen, la formation des professionnels, le nettoyage du domaine public, la répression des incivilités.

Aujourd’hui, les deux partenaires franchisent une nouvelle étape afin de renforcer la notoriété de cette campagne de propreté qu’ils continuent de mener.

Une campagne de communication a en effet été lancée le 7 février autour d’un slogan ‘Pas partout et surtout pas par terre’ afin de sensibiliser le grand public aux méfaits des petits déchets jetés sur la voie publique que sont les mégots de cigarettes et les chewing-gums. En ciblant les plus petits déchets, nous espérons conscientiser chacun sur les impacts des déchets en général sur l’environnement.

En tant qu’acteur privilégié, nous vous invitons à participer à cette campagne, soit :

  • en relayant cette information autour de vous
  • en propageant le lien menant vers la vidéo postée sur
  • en vous inscrivant sur le site internet à la rubrique intitulée ‘Pour vous c’est quoi Pure Province ?’, qui permet à qui veut de montrer son engagement dans la campagne.

Pour que le succès de cette campagne soit au rendez-vous, nous avons besoin de vous tous. Aussi, nous vous remercions déjà pour votre collaboration.


Voir les commentaires

commentaires

Solexine 04/03/2012 19:38


Oui à une époque où l'on crie (avec raison) haro sur le baudet concernant l'effet de serre et le réchauffement climatique, je trouve qu'il s'agit là de l'aberration du siècle : chauffer
l'extérieur avec des chauffages à gaz dégageant du CO². Quant aux chauffages électriques qui chauffent l'extérieur, quel gaspillage !


 


Est-il par ailleurs normal que dans certaines entreprises, les fumeurs aient droit à leur pause clope alors que les non-fumeurs n'ont droit à aucune pause particulière ?


 


Par ailleurs, j'ai constaté de visu qu'on fume quand même dans certaines (rares) entreprises quand les fumeurs sont en majorité, on ouvre juste la fenêtre, et ce même dans certains services
publics.


 


Récemment, j'ai du me rendre au service de la voirie de ma ville, et j'ai du attendre que l'employée finisse sa clope à la fenêtre avant de venir s'occuper de moi...


De plus en plus de bistrots sont redevenus fumeurs de façon insidieuse, en argumentant de la crise et du fait qu'ils ne peuvent pas se permettre de perdre des clients.


 


Dommage, j'avais repris goût à boire un jus d'orange avec un croissant quand j'étais de repos le matin, c'est fini : j'ai à nouveau déserté les rades de mon quartier puisqu'on y refume dès
le matin, et ce des deux côtés du comptoir. Est-on moins indiscipliné dans le Nord ? Je ne sais pas, mais ici, la loi anti-tabac est bafouée à longuer de journée et à tous les coins de rue.


 


Et que dire de ce restaurant où mon voisin de table s'est mis à fumer, me balançant toute la fumée dans le figure et en faisant mine de ne pas entendre ma remarque polie.


 


J'ai appelé le patron et demandé à changer de table. Celui-ci m'a opposé le fait qu'il ne pouvait me donner une autre table, étant toutes réservées et ne pouvant rien dire à ce client indélicat
car c'était un bon client.


 


J'ai été obligé de lui donner 30 secondes pour me donner une autre table, faute de quoi je me cassais immédiatement sans payer l'addition, cela allait de soi, étant un mauvais client (en
opposition au bon). Comme il a vu que je ne plaisantais pas, le patron s'est empressé de me déménager sur une des tables vides et réservées mais n'a rien dit à l'indélicat.


 


J'en ai fait mention sur "linternaute-restaurants" le site où les internautes notent eux-mêmes restaus et hotels et j'espère que son attitude smoker-friendly va lui faire perdre de nombreux
clients non-fumeurs.


 


J'ai entendu hier à la radio un cadre du ministère de la santé qui a dit que la situation devenait dramatique, les dépenses de santé liées au tabac coutant le triple de ce que les taxes
rapportaient.


 


Et ce n'est pas le prix qui va dissuader les fumeurs, avec la proximité de l'Andorre, on trouve ici les cigarettes M.... à 3,50 le paquet dans la rue.


Il existe même une ligue de protection des fumeurs (!) qui édite des autocollants... dont voici une de snombreuse sillustrations. Incroyable, de la pub autorisée tacitement pour promouvoir le
tabac !





L'incivisme a encore des beaux jours devant lui.


Dans mon cher Sant Feliu, cela fait plusieurs années qu'il existe des cendriers de rue dans les rues commerçantes et le long de la promenade de la mer.


 


En France, on n'en est pas là. Il faut dire qu'avec les cigarettes F....A à 3,15 en Espagne et à 18 euros la cartouche de copies exotiques en Andorre, les incivilités ont encore de beaux jours
devant elles car en France, dans certains endroits collectifs, on est considéré comme un emm..... si on est non-fumeur.

lylytop 04/03/2012 14:52


oui mais le fait d'envoyer le personel fumer sur les trottoir nuit beaucoup aussi, car maintenant on traverse des groupes de fumeurs en poses sur les trottoir, alors la loi ne veux pas qu'on
enfume les cafetiers et vendeurs de cigarette (normal) mais le simple promeneurs avec ou sans enfants oui, les lois sont vraiment bizarre, il n'y a pas que les mégots il y a  les canettes,
les chwing gum et encore les sacs plastic etc.., la pollution est partout et je le déplore.


bises


lyly

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog