Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-02-28T21:18:00+01:00

modification de musique sur vidéo

Publié par MIETTE

je n'aime pas rester sur un échec - en l'occurence

très mauvaise musique installée par erreur -

j'ai réussi à changer la musique -

nouveau pas pour moi vers un peu plus de savoir

en ce domaine -

et oui, je n'ai pas la science infuse......je remets donc cette vidéo

et je supprimerai l'autre -

excusez-moi pour le doublon

 

 

Voir les commentaires

2012-02-26T20:24:00+01:00

pour répondre à Silenne - sur les ailes du moulin de Rambourg

Publié par MIETTE

Le Moulin de Rambourg

Un superbe moulin à eau pour créer de la farine de blé.

Il est rénové depuis 1999 et visitable à NESMY.

Voici son histoire :

" Quelle que soit l’étymologie de RAMBOURG, il est certain que, dès les premiers siècles de notre ère, sur une voie Romaine, au travers de l’Yon, il y eut là un gué à péage surveillé sans doute par un fortin.

Vers le 15ème siècle, on jeta sur la rivière un " Pontereau ", simple passerelle, d’où un hameau de cette époque, LA PLANCHE, a tiré son nom.

Et, dès lors, il arriva qu’on parlât du " Gué de la Planche ". Cette passerelle ne devint pont de 1,80 m de large, sur poutrelles de bois qu’en 1862, puis sur poutrelles de fer, en 1894. C’est en 1970 que furent créés le pont et la route actuels, surélevés au-dessus de toute menace d’inondation.

Auprès du gué, dès les temps romains, s’était groupé le hameau de Rambourg. Des recoupements, plus que des documents explicites, nous insinuent que les habitants, vers 1250, y bâtissent un moulin " à ève " ; une chaussée, bien agencée et qui suppose des techniciens avertis, fut construite de biais... et l’eau de l’Yon passe sous les pales de ce moulin à aubes, à la différence des moulins du Graon où l’eau, après un canal, tombe sur des pales à godets.

De bonne heure, dès 1300, pour pallier aux basses eaux de l’été, on édifia des moulins à vent, dits " Moulins Turquois " connus au temps des Croisades, car l’invention venait des pays Turcs : on ne sait pas où, au départ. Puis, vers 1550, à la Braudière et enfin, au 17ème siècle, sur le chemin de la future " Belle Croix ".

Les " fariniers ", comme on disait, n’étaient pas propriétaires de ces moulins, dits " à bans, banals ", car on publiait, on " bannissait ", les jours de mouture. Ils dépendaient de la Seigneurie de NESMY 

Aux temps anciens, les fariniers devaient rendre la farine 24 h. après livraison du blé. Ils avaient droit au 1/6ème du blé : c’était leur paiement ...

Ces meuniers de Rambourg, depuis des siècles, étaient de la même famille. On trouve leur nom dès 1680. Seule l’absence de documents interdit de remonter plus haut. Mais on peut affirmer au moins 350 ans de présence : un beau record !

Le 28 mars 1794, les Moulins de Rambourg, à eau et à vent, comme d’autres, subissent la Colonne Infernale de Goy-Martinière ; une partie fut incendiée ; les pales furent brisées. Peut-être furent massacrées quelques personnes, cachées vers l’Epinay : témoin un " Pré de la Croix ", au cadastre de 1810. Mais les victimes, comme toutes celles de ce jour affreux, sont restées anonymes.

Sitôt passée la Révolution, les meuniers réparèrent les moulins. Ils devaient aussi être " Amoulangeur " (charpentier réparateur de moulins). Il est sûr qu’en 1809, tout est remis en ordre, y compris les moulins à vent du Chemin de Belle Croix. Ces derniers fonctionneront jusque vers 1900, époque de la machine à vapeur de Rambourg, qui se substitue aux basses eaux. Puis, un échange de terrains avec tiers rendit celui-ci propriétaire des moulins à vent inutilisés : leurs moellons ont servi, parait-il, à la construction d’une maison de Buchenil...

En 1981, le Meunier a pris sa retraite - et le Moulin de Rambourg aussi. Mais la Commune de NESMY vient de l’acheter, en vue d’un " Mémorial ", où " Le Vieux Moulin de grand-père ", comme dit la chanson, méditera sur ses siècles de bons et loyaux services.

Cette nouvelle destination, ce songe actif et souriant, nous lui souhaitons de les poursuivre, selon une expression Liturgique : " IN SAECULA SAECULORUM "... ".

Abbé André BOUCHET

5 novembre 1991

Copyright 1999 Abbé " André BOUCHET & MAIRIE DE NESMY. All Rights Reserved. Copies interdites sans autorisation.

En Bref :

Le Moulin de Rambourg existe depuis le 13 ème siècle. Situé à NESMY, près de La Roche sur Yon, c’est un moulin à eau qui fonctionne par la force motrice de la roue à aubes qui est entraînée par le courant de la rivière l’YON. Il en existait au moins une dizaine sur l’YON pour produire de la farine à la population. Des moulins à vent complétaient les moulins à eau. Le Moulin de Rambourg est le seul moulin à aubes sur l’YON qui ne soit pas en ruine. L’eau fait tourner les courroies et le broyeur, mais pour une marche permanente, une machine à vapeur est ajoutée vers 1900, remplacée par un gazogène à la mode à l’époque, puis par un moteur diesel à huile lourde en 1949, et enfin par un moteur électrique en 1955. La force motrice de l’eau servira jusqu’à l’arrêt du Moulin, en 1981, car elle réduisait de moitié la consommation d’électricité. La production était de 150 kilogrammes de farine par heure.

 

  d'après ce que je crois comprendre - ce n'est pas un moulin à vent - donc pas d'ailes

il y a les moulins à vents (ailes)

et moulin à eau  - fonctionnant avec la force de l'eau

 
 

 

 
 
 
 
 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2012-02-26T17:22:00+01:00

promenade au Moulin de Rambourg en Vendée

Publié par MIETTE

 

dossier-Z-0044.JPGcliquez...................................................

dossier-Z-0007.JPGvu de face

dossier-Z-0011.JPG

 

autre façade du moulindossier-Z 0006-copie-1

l'Yon

dossier-Z-0018-copie-1.JPGpasserelle

dossier-Z-0026-copie-1.JPGl'Yon

dossier-Z-0033.JPGreflets

dossier-Z-0008-copie-1.JPGreflets

dossier-Z-0009.JPGreflets

dossier-Z-0017.JPGécluse et alimentation en eau

dossier-Z-0019-copie-1.JPGalimentation en eau

dossier-Z-0021-copie-1.JPGmoulin de Rambourg

dossier-Z-0023.JPGécluse

dossier-Z-0025.JPGl'yon parcourant son chemin

dossier-1-0027.JPGalimentation en eau

dossier-1-0028.JPGil attend le printemps

dossier-1-0022.JPGpour faire marcher l'écluse

dossier-1-0036.JPGaire de jeux

dossier-1-0010.JPGpique-nique - il y a d'autres tables

dossier-1-0034.JPG                                                           incivilité et mépris - des gounafiers il y en a partout

dossier-1-0013.JPGla grosse roue qui tourne  avec bruit de l'eau - malheureusement  pas de possibilité pour la photo

dossier-1-0041.JPGsi ça vous dit pour les vacances

dossier-Z-0049.JPG

chemin de randonnée pour les amateurs ...

 

vous l'aurez constaté - c'est un moulin sans ailes - il fonctionne grâce à l'immense roue et le système d'écluse -

il sert maintenant pour le tourisme - il se visite

Voir les commentaires

2012-02-25T15:29:00+01:00

merci à mes aminautes

Publié par MIETTE

je remercie du fond du coeur tous mes aminautes qui viennent réguliérement  sur mon blog

même si des fois il y en a qui peuvent ne pas être d'accord - ils le disent gentiment

ce que je n'apprécie pas ce sont les personnes qui  n'entretiennent aucun lien d'amitié ou de fidélité

et qui viennent juste pour critiquer -  plus ou moins de manière agressive

qu'elles fassent comme moi, si je n'ai rien à dire ou si je ne suis pas d'accord

je le dis avec beaucoup de gentillesse,  ou je passe mon chemin

si c'est un blog que je ne connais pas

et que je tombe sur lui accidentellement, je ne me permets pas de critiquer -

je passe à autre chose  .

il y a beaucoup à faire je trouve dans le domaine de la tolérance -

 

tolerance791450.jpg

Voir les commentaires

2012-02-24T19:42:00+01:00

nés entre 1935 et 1965 - on ne fabriquait pas des mauviettes

Publié par MIETTE

>  

>  NÉS ENTRE LES ANNÉES :    1935 et 1965 
> > >  NOUS sommes PLUS FORTS !!!!
> > >  
> > > Premièrement, nous avons
> > >  survécu à l'accouchement par  des mères dont la plupart fumaient ou buvaient du vin pendant qu'elles étaient enceintes. 
> > >  Elles prenaient des aspirines, mangeaient de la vinaigrette, des desserts, et n'étaient pas testées pour le diabète ou le cholestérol. De fait, la plupart d'entre elles sont> encore là, ou mortes à plus de 85 ans. 
> > >  Après ce traumatisme.... on s'endormait n'importe où, on nous couchait sur le ventre dans des lits à paillasse, dans des chambres peintes  au plomb. Faut dire qu'il ne nous venait pas à l'idée de bouffer les écailles des vieux murs...
> > >    
> > >  Nous n'avions pas de serrures aux portes.  Lorsque l'on faisait de la bicyclette, on avait des casquettes, et pas des casques de protection.
> > >   
> > >  Bébés et enfants, on nous emmenait dans de vieilles guimbardes sans clim, sans ceintures, ni siège pour bébés, ni air-bag.
> > >    
> > >  Être dans la benne arrière d'une camionnette par une belle journée ensoleillée était toujours quelque chose d'extraordinaire. 
> > >  
> > >  Nous buvions l'eau directement de la fontaine, et depuis l'eau courante, dans les maisons, les tuyaux étaient en plomb. 
> > >  
> > >  Nous mangions des gâteaux secs, du pain rassi, du vrai beurre, du saindoux, du lard. Nous buvions du chocolat avec du vrai sucre. Et nous n'étions pas obèses.
> > >  POURQUOI ?
> > >  Parce que nous étions toujours en train de bouger, de jouer dehors...    
> > >  Nous sortions de la maison le matin pour jouer toute la journée au grand air, à condition d'être revenus quand les lampadaires s'allumaient. 
> > >   
> > >  Nous prenions des heures à construire nos planches à roulettes avec lesquelles nous descendions les côtes, sans freins. Après avoir foncé dans les buissons une paire de fois, nous avions appris à gérer les problèmes.
> > > Nous n'avions pas de Playstation, Nintendo, X-box, iPod... Il n'y avait pas de jeux vidéo, pas 150 canaux au câble, pas de films vidéo ou dvd, pas de son stéréo ou de cd, pas de portable, pas d'ordinateur et pas d'Internet. 
> > >     
> > >  NOUS AVIONS DES AMIS et nous sortions dehors pour les retrouver, pas des amis inconnus sur réseau social !
> > >  Nous tombions des arbres, en faisant le parachute, on se coupait, on se cassait des os, des dents et il n'y avait pas de poursuites judiciaires pour cela. 
> > >    
> > >  On nous offrait des fusils à plomb pour notre anniversaire, faisions des jeux avec  des bâtons et des balles, des lance-pierres, des épées, des arcs et flèches, des fléchettes, nous jouions avec des radeaux de fortune sur les rivières, nous faisions des pistes de glissade sur les inondations des prairies gelées, nous allions à l’école en culottes courtes par tous les temps, nous sautions et plongions des souches d'arbres dans des rivières sans maître-nageur syndiqué, nous bricolions avec toutes sortes d'outils réputés dangereux des ateliers de nos parents, nous jouions avec des pétards à mèches, nous fumions des  P4 à l'unité, nous sucions toute la journée des boites de coco (pas de coca) ; aux heures les plus chaudes, les lessiveuses étaient nos plus belles piscines, nous descendions à toutes allures les côtes en herbes des vergers sur des plaques de linoléum ou balatum en guise de luge. Les soirées exceptionnelles de grandes chutes de neige, nous avions la permission de jouer à la lueur des réverbères dans les rues enneigées, glissades et traineaux en bois fabriqués le jour même, avec des vieilles planchettes et des cerclages métalliques d'emballages pour patins, occupant notre temps et gelant nos mains violettes sans gants ; et même si on nous disait que tout pouvait arriver, nous sommes pour la plupart toujours là.
> > >  Nous roulions sur nos vélos sans frein ou marchions jusqu'à la maison du copain de classe ou de quartier et frappions à sa porte ; on entrait simplement, et nous étions très bien accueillis. 
> > >  L'idée que nos parents auraient un jour à nous faire sortir de prison était inconnue, ils étaient AVEC la loi. L'idée que nos parents puissent être contre l'avis de l'instituteur, du professeur, du policier, du gendarme, du Maire, du curé, qu'ils puissent en venir aux mains ou aux insultes était inimaginable. Au service militaire, et avant en colo ou au patronage, nous avons appris à vivre ensemble en nous respectant, même si les bagarres étaient saignantes, elles ne finissaient pas au couteau ou à la kalachnikov. 
> > >  Ces générations ont produit quelques-uns des meilleurs preneurs de risques, têtes pensantes et inventeurs de tous les temps, chefs d'entreprises, souvent autodidactes au bon sens débordant.  
> > >     
> > >  Ces 50 années ont été une explosion d'innovations et nouvelles idées. 
> > >  Nous avions la liberté et la peur de l'échec, le succès et les responsabilités qui vont avec, mais nous avons appris comment gérer tout cela.
> > >  Si vous êtes un de ceux-là, si vous vous reconnaissez...FÉLICITATIONS! > 
> > >  Peut-être que vous voulez partager ceci avec d'autres qui ont eu la chance de grandir avant que les avocats ne viennent tout règlementer, avant que les " médias " ne prennent tant de plaisir à faire trembler les chaumières de leurs scoops dramatiques, sans certitudes... juste pour le fun et le fric. 
> > >  Comme la vie était belle, limpide, parfois rude mais combien nous étions heureux ! 
> > >  Vous pouvez envoyer ce message à vos enfants, ils pourront  réaliser la simplicité et la chance de leurs parents

 

je le mets comme je l'ai reçu -

si tout n'était pas parfait loin de là, nous ne sommes pas des mauviettes - nos petits enfants sont-ils prêts à affronter la vie et ses épreuves - je dis "NON "

Voir les commentaires

2012-02-23T18:49:00+01:00

MESSAGE DE MEDECINS SANS FRONTIERE

Publié par MIETTE

typon_novartis_french_recadre.gif

 

 

 

 

Campagne contre Novartis :
mobilisez-vous !
 

MSF relance sa campagne contre le géant pharmaceutique Novartis.Six ans après son premier procès contre la loi indienne sur les brevets, Novartis intente une nouvelle action en justice devant la Cour suprême indienne. Si Novartis gagne ce nouveau procès en mars prochain, l’impact pourrait être dévastateur pour les millions de personnes qui vivent grâce aux médicaments génériques indiens dans les pays en développement.

 

 

je ne fais que relayer le message -

Voir les commentaires

2012-02-21T21:42:00+01:00

tour du monde pour les écoliers de la famille Brochard

Publié par MIETTE

img279

img280

img282

 

 

 

Voici la petite famille presque sur le départ
vous trouverez  le site qui vient d'être créé
où l'on trouve la préparation, les vidéos
le premier  lien du site ne fonctionnera que dans les débuts de Mars
mais sur les autres liens  on peut apprendre à les connaître
et l'on pourra suivre leurs périgrinations chaque jour
un vrai carnet de voyage
ceux qui peuvent en parler dans des écoles - leur donner au moins le lien
pour que les écoliers puissent suivre ce grand voyage ce serait chouette
je pense que ça peut intéresser beaucoup de monde
je vous en parle parce-que ce sont des amis et ils partent pour la grande aventure

désolée pour le cadrage - ceci est très bien quand je prépare et quand j'insère tout va de travers - je ne sais pas pourquoi - un mal fou pour mettre cet article ...

Voir les commentaires

2012-02-19T19:34:00+01:00

la viande Halal nous en mangeons tous -

Publié par MIETTE

7 à 10% de la population en France mange de la viande halal

et pourtant nous mangeons tous de plus en plus de cette viande

c'est-à dire animaux tués de façon rituelle -

cette manière de faire n'obéit pas à la loi qui ordonne d'assommer les animaux pour ne pas les faire souffrir   -

mais de moins en moins c'est le cas -

tuer les animaux de deux façons coûtent cher - alors nous mangeons presque partout de la viande halal pour plus de facilité -

c'est nous, qui devons nous adapter

je ne peux dire tout ce que je pense car je vais être accusée de "RACISME"

aujourd'hui le plus grand droit que nous ayons -

c'est celui de nous taire et j'en ai marre

 

il y a quelque chose de très inquiétant - et je suis très en colère

je suis très triste pour mon pays qui se ...désintègre"

même si nous sommes végétariens, le problème est toujours là ...

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog